Après ses deux derniers spectacles Comment épouser un milliardaire ? et Marx & Jenny, où Audrey Vernon s’attelait à disséquer l’économie, c’est cette fois-ci au tour  de la rupture amoureuse de passer entre les mains spécialistes de la comédienne. Désormais habituée de la Nouvelle Seine, elle y présente Chagrin d’amour, un one-woman-show à la fois poétique, drôle et littéraire.

 

 

Le titre de son spectacle est on ne peut plus équivoque : Audrey Vernon aborde le douloureux sujet du chagrin d’amour. Le point de départ n’est autre que celui de la célèbre pièce de théâtre, Phèdre, écrite par Jean Racine. Alors qu’elle est en pleine répétition, Audrey Vernon ne peut pas s’empêcher de se lancer dans une réinterprétation de cette tragédie grecque, où Phèdre, femme de Thésée, tombe amoureuse du fils de son époux, Hippolyte. Ce rocambolesque mythe amoureux va être l’occasion pour la comédienne d’épancher ses sentiments sur le sujet de l’amour, alors qu’elle tente péniblement de se sortir d’une rupture difficile. Lors d’un habile dialogue avec son souffleur Georges, ce personnage dont on n’entendra que la voix, Audrey Vernon arrive à subtilement glisser dans le registre de la comédie.

Et c’est tout ce qui fait la force de son spectacle. Audrey Vernon arrive ainsi, grâce à la puissance de son texte habilement écrit, à faire rire son spectateur sur un sujet qui peut parfois être douloureux. Elle revient avec un certain mordant sur les différentes étapes de ce deuil amoureux que l’on a tous pu connaître. Tout est bon pour oublier l’être aimé, des séances de psychanalyse au bracelet magique. L’ancienne speakerine de Canal Plus arrive à s’approprier la compassion de son public à travers une histoire tragiquement universelle. Les grands esprits de la littérature, comme Alfred de Musset, Silvia Plath ou même Freud, sont invoqués par Audrey Vernon qui mêle ici habilement rire et réflexion.

Audrey Vernon s’interroge ainsi sur ses femmes fortes, qui ont connu un jour l’épreuve de la rupture amoureuse. « Comment peut-on imaginer que la plus belle femme du monde, Marilyn Monroe, se mette dans de tels états pour un coup de fil de John ou Bobby Kennedy ? » s’interroge t-elle. Après s’être intéressée à des « femmes de » lors de ses deux précédents spectacles, c’est à la femme et à elle seule que l’humoriste consacre sa nouvelle proposition. Citant Maria Callas ou Dalida, c’est la tragédie du chagrin d’amour qui intéresse Audrey Vernon. Actualité oblige, elle ne peut s’empêcher d’aborder le “sujet Valérie Trierweiler”, rapprochant l’histoire de l’ancienne Première dame à celle de Phèdre. Tragédie grecque, Histoire, actualité et psychanalyse, rien n’échappe à l’oeil expert de la comédienne. Avec ce one-woman-show, Audrey Vernon prouve avec brio que l’on peut aussi rire dans la douleur.

Chagrin d'amour


Audrey Vernon joue Chagrin d’amour jusqu’au 31 mars 2015 à La Nouvelle Seine (Paris). Représentation spéciale le 14 février 2015 à l’Avant Seine.


Audrey Vernon revient à La Nouvelle Seine​ avec son spectacle Chagrin d’Amour jusqu’au 27 juin. Pour acheter vos billets, cliquez-ici. Elle jouera ensuite à Avignon du 4 au 26 juillet au Théâtre Des Vents​.


Photo de Une : © Ingrid Mareski