Dans le sillage des productions de dub composées par les ingénieurs du son jamaïcains, à l’image de King Tubby et Lee Perry, des artistes européens ont associé la froideur des machines à des boucles répétitives et techno. Dans notre choix musical de la semaine, on t’invite sur un dancefloor où les feux follets ont ringardisé les boules à facettes.

 

En plus de la playlist consacrée par FACT Magazine aux 25 meilleurs titres dub techno – oui, rien que ça, et l’on te conseille vivement d’aller t’y frotter les oreilles – voici une sélection maison, moins exhaustive, mais tout aussi gourmande, de quelques morceaux en pleine montée de purple drank.

En tête d’affiche, Basic Channel aka Rythm and Sound aka Moritz von Oswald et Mark Ernestus, qui ont su réconcilier les agitateurs de bolas et les technophiles en quête d’after. C’est dans ce meilleur des mondes possibles que des vagues de synthétiseurs réverbérés et des textures sonores éthérées accompagnent une batterie planante, mais forcément dansante. À leur manière, les autres invités de la playlist de la semaine perpétuent cette tradition d’une musique électronique sans concession, bourrée d’effets d’écho et de réverbérations moites. Ce genre, source d’inspiration pour pas mal de producteurs actuels, s’épanouit aussi dans le format album. On pense par exemple aux dernières sorties d’Andy Stott ou Recondite, à découvrir sans tarder si ce n’est pas déjà fait.

 


Image de Une : Swamp 1 par ~JENO~