Du 28 au 30 octobre 2016, la Friche la Belle de mai, à Marseille, accueille le festival Massilia Afropéa qui célèbre, encourage et questionne la culture afropéenne. Un événement engagé, sous le signe de l’afroféminisme. Deuxième Page est partenaire, alors si tu veux gagner des places, c’est ici que ça se passe !

 

Le festival Massilia Afropéa est une initiative d’Eva Doumbia, metteuse en scène franco-ivoirienne, et donc afropéenne (c’est-à-dire « européenne afrodescendante »). Ce sujet intime, son travail en est déjà imprégné. Avec ce festival, elle va encore un peu plus loin. Danse, théâtre, rencontres littéraires… sont autant de moyens d’aborder les questions d’appartenance, d’identité, de reconnaissance chères aux nombreux-ses afrodescendant-e-s de France. Car même si cette communauté est particulièrement active sur les réseaux sociaux, et de plus en plus visible, les lieux et occasions pour ses membres de se rencontrer et échanger sont encore rares. Le festival Massilia Afropéa répond donc à un véritable besoin de femmes et d’hommes qui se voient souvent forcé-e-s de choisir entre se définir comme Noir-e ou Français-e.

Trois jours durant, l’événement organisé à la Friche la Belle de mai, lieu culturel hybride, va donc permettre aux festivalières et festivaliers de découvrir des auteur-e-s, des artistes qui s’expriment et expérimentent autour de plusieurs questions : que veut dire être afropéen-ne aujourd’hui en France ? Qu’est-ce que cela implique ? Est-ce une communauté à part entière ? Comment l’afroféminisme fait-il avancer la lutte de l’égalité ?

Parmi les intervenant-e-s, l’écrivaine guadeloupéenne Maryse Condé participera à une rencontre sur le thème de l’appartenance afropéenne en compagnie de deux autres auteur-e-s. La militante associative féministe, journaliste, réalisatrice et essayiste Rokhaya Diallo tiendra, elle, une conférence sur le rôle social de la beauté. Un sujet loin d’être superficiel, en particulier « pour ces femmes et ces hommes non-Blancs dont les traits – peau sombre, cheveux frisés, yeux bridés…. – sont d’emblée exclus de ce qui est perçu comme beau, la conquête de la beauté revêt un tout autre sens, un sens éminemment politique », nous explique-t-on. Et de politique, il en sera éminemment question : par sa programmation, ses invité-e-s et ses différentes activités, Massilia Afropéa s’animera et évoluera autour des causes afroféministes.

Les enfants ne seront pas oublié-e-s puisqu’un atelier de cuisine, l’Afro goûter, leur sera destiné, ainsi qu’une discussion autour de la question « Est-ce que “noir” est un gros mot ? » (à partir de 5 ans).

Le Festival Afropéa s’annonce comme un événement très complet à deux égards. D’abord, ils s’adressent à tou-te-s, aux petit-e-s et aux grand-e-s. Inclure les enfants en leur proposant des activités spécifiques est loin d’être anodin. Dans une société occidentale où les petit-e-s Afropéen-ne-s ne peuvent s’identifier qu’à des héros et héroïnes de dessins animés majoritairement blanc-he-s et ne jouent qu’avec des poupées aux cheveux lisses, les questions des origines, de l’identité et de la construction sociale sont essentielles :

À la télévision, la vie quotidienne des personnes racisées est rarement montrée. C’est également complètement dingue de ne voir aucune réalisatrice représentée dans les images véhiculées par Hollywood. […] L’idée que nous ne pouvons pas tou-te-s nous retrouver autour de sujets différents est honteuse. En tant qu’artistes et avant-gardistes, nous pouvons faire quelque chose pour changer celaindique la réalisatrice Ava DuVernay au site Internet de Teen Vogue.

Le festival sera couplé au salon Boucles d’Ébène. Ce dernier se déroulera au même moment et sera consacré aux cheveux, à la mode et au style afro. Tu pourras y découvrir des créatrices encore confidentielles, dénicher une pièce en wax, et tout savoir sur les soins et les coiffures adapté-e-s aux chevelures afro. Le salon et les rencontres du festival seront accessibles gratuitement. Seuls les spectacles nécessiteront l’achat d’un billet.

En d’autres mots : l’engagement passe aussi par la culture. Mais pas que. Littérature, mode, politique, beauté… Tout sera réuni à Massilia Afropéa pour donner la possibilité à chacun-e de s’enrichir.

 

Pour l’occasion, Deuxième Page te permet de gagner : 

Il te suffit de liker le post Facebook, puis de partager et/ou de laisser un commentaire sur notre site ou notre page Facebook en dessous du partage !

 

Toute la culture afropéenne sera à la Friche la Belle de mai du 28 au 30 octobre 2016 !

 

AFFICHE-Afropea